Tectonique des places

Tectonique des places

Et si le grand tribut européen au monde était l'invention de la place publique ? Depuis la Grèce antique jusqu'à l'Ukraine, ce lieu demeure très parlant sur l'état des libertés dans chaque pays.

née dans une famille finlando-estonienne à une époque où l'Europe était divisée par le rideau de fer et où l'un de mes pays d'origine était toujours sous occupation soviétique, j'ai longtemps été plus sensible aux différences entre l'Est et l'Ouest qu'aux caractéristiques communes à toute l'Europe. Ce n'est qu'en voyageant hors de nos frontières que j'ai pu porter un regard extérieur sur notre continent et sur l'européanité en moi.

Les places me semblaient être un élément évident de la culture citadine jusqu'au jour où, il y a quelques années, je suis allée à Medellín, surtout connue en Europe pour être le berceau du cartel de Pablo Escobar. Pendant ma visite, la ville célébrait un jalon remarquable : cinq cents jours sans un seul meurtre. Pour cette évolution positive après les guerres de la drogue, les louanges s'adressaient au nouveau maire de la ville, Aníbal Gaviria. L'une de ses réformes essentielles avait consisté à aménager des places publiques dans les zones ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon