Euromythologies

Euromythologies

De la monnaie au foot, en passant par les marques, inventaire des symboles qui ont cimenté l'identité européenne.

ERASMUS. Rebaptisé Erasmus +, le programme européen a envoyé cette année 80 000 étudiants et lycéens français voir ailleurs si l'Europe y était. Mais, au-delà des chiffres, Erasmus, c'est une culture proprement européenne avec son imagerie de colocations polyglottes, ses dramaturgies amoureuses interculturelles et ses richesses, bien résumées dans le film L'Auberge espagnole (photo), où chaque élève passé par le programme - dont l'auteur de ces lignes - a pu retrouver un peu de son expérience.

ARTE. Au départ, elle avait tout d'une utopie. Aujourd'hui sa présence sur les ondes ne se discute plus. En vingt-six ans, la chaîne franco-allemande a su se forger une forte identité, intello et chic, et son audience, quoique modeste, connaît une hausse régulière (2,4 % en 2018 en France contre 2,2 % l'an dernier). Malgré des thématiques parfois austères (ah ces soirées dédiées au goulag ! ah la fière moustache de Staline !), la chaîne franco- ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon