Et Marcel devint Proust

Et Marcel devint Proust

Après maints échecs, l'écrivain voit enfin, avec Du côté de chez Swann, son talent reconnu et peut désormais y croire lui-même. Cette embellie presque violente dans sa rapidité influera sur le reste de La Recherche.

Quand Proust comprit-il qu'il avait écrit un grand livre ? quand prit-il conscience de l'importance et de l'originalité de son roman, et qu'il était lui-même un grand écrivain ? En 1908, se remettant au travail après avoir eu l'idée de la mémoire involontaire, il se demandait avec angoisse : « Faut-il en faire un roman, une étude philosophique, suis-je romancier ? » À quel moment sut-il qu'il était bel et bien un romancier ?

En novembre 1913, lorsque Du côté de chez Swann paraît, son assurance est impressionnante. Répondant aux interviews ou concevant, avec ses amis, une stratégie pour conquérir la presse, il donne le sentiment de sa souveraineté. Or l'année avait fort mal commencé, par une série de déboires : Fasquelle et les éditions de La NRF venaient de refuser son roman vers Noël 1912 ; Ollendorff ferait de même en février, tandis que Le Figaro et La NRF ne donnaient pas suite à ses envois d'extraits de son oeuvre. Le sentiment de l'échec, l'ab ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes