Dashiell Hammett : esthétique de la violence

Dashiell Hammett : esthétique de la violence

Antifasciste, le maître du roman noir a subi les foudres du maccarthysme, mais son oeuvre, ancrée dans la misère sociale, fait surtout la part belle à l'onirisme.

pour une fois, on peut en croire Aragon et Malraux et commencer par une affirmation : Samuel Dashiell Hammett, né dans le Maryland en 1894, est, avec ses cinq romans, un des plus grands écrivains américains de ce siècle (le sénateur Joseph McCarthy ne s'y était pas trompé : « M. Hammett, si vous étiez dans notre position, autoriseriez-vous vos livres dans les bibliothèques de l'USIS (1) ? - Si j'étais vous, Sénateur, je n'autoriserais pas de bibliothèques du tout »). Mais Hammett, parce qu'il écrivait des romans policiers, est toujours condamné à l'oubli rapide des gens sérieux. Or Moisson rouge, son premier livre, est un des romans les plus élaborés et les plus significatifs de son époque (1929). Isolé de la production d'alors, il fait la somme des années 1920 et annonce la décennie suivante (littérature, cinéma et le reste) : Hammett est le seul des grands à ne pas avoir choisi l'exil, à ne pas avoir vécu l'ivresse de la Grande Dépression en Euro ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes