Espiègleries

Espiègleries

Un roman historique sur un personnage d'enfant rebelle et farceur qui enchante la culture européenne depuis le Moyen Âge.

Une place de village traversée par des charrettes, des paysans à dos d'âne, des forgerons et des boulangers... On se croirait dans un tableau de Brueghel. Ajoutons des saltimbanques, des mercenaires, un bûcher à sorcières, et nous voilà dans le décor du Roman de Tyll Ulespiègle, inspiré d'une célèbre légende allemande. Funambule hors pair et insolent, ce héros folklorique, dont le prénom signifie « riche en mouvements », traverse les contextes sans jamais se figer. Il sert à mettre en crise les idéologies des époques dans lesquelles les écrivains le font surgir depuis le Moyen Âge. En 1867, Charles De Coster s'en était emparé pour dénoncer la présence de Philippe II en Flandres au XVIe siècle, conférant ainsi à la Belgique naissante une épopée nationale. Chez Daniel Kehlmann, c'est au coeur de la guerre de Trente Ans (1618-1648) que Tyll introduit la farce et le sarcasme.

Alors que son père est condamné à mort pour sorcellerie par les inquisiteurs jésuites, le jeune ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes