Escales sur l'horizon

Escales sur l'horizon

Bravo pour Serge Lehman d'avoir réuni une pléiade d'écrivains français dans son anthologie Escales sur l'horizon . Quelle émouvante idée de l'avoir dédiée à Élisabeth Gille, sans qui la science-fiction n'aurait jamais atteint, en France, le niveau qui fut le sien. J'émettrais néanmoins des réserves sur la préface. Lehman y démontre comment et pourquoi les enfants de Jules Verne d'avant 1990 n'ont jamais atteint le succès ni la qualité anglo-saxonne : parce qu'ils cherchaient à produire une S.F. française et non une S.F. en français . La différence m'échappe. Aujourd'hui, tout est changé, paraît-il, puisque de nouveaux auteurs, qui ne brandissent pas le drapeau tricolore et ne se soucient pas d'écrire des chefs-d'oeuvre, font des best-sellers. C'est vite oublier que certains de leurs prédécesseurs immédiats, qui ont écrit des chefs-d'oeuvre, les ont vendus globalement par millions d'exemplaires, traduits dans une dizaine de langues. J'ajoute qu'ils o ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé