Erotique

Erotique

Comme L'Anglais décrit dans le château fermé de Pieyre de Mandiargues ou Le Château de Cène de Bernard Noël, La Négresse muette de Michel Bernard, heureusement réédité en collection de poche, est d'abord l'exploration d'un lieu : d'une maison truquée, pleine de viseurs, de judas, de trous. Cette maison de maître et de maîtresse se nomme « Sans-souci » et met en scène le corps de femmes, livre leurs ébats au regard de voyeurs. Le labyrinthe de couloirs, d'escaliers et de glaces se révèle miroitement de récits où les scènes vécues se confondent avec les scènes jouées, rêvées, imaginées. Des femmes s'exhibent et se racontent, professionnelles ou occasionnelles, vulgaires ou et? sublimes. Certaines peuvent être touchées dans le noir, d'autres se montrent en silence. Telle Marthe, la négresse muette, superbe maîtresse de maison. Trente ans plus tard, on retrouve dans un plaisir intact le roman de Michel Bernard qui n'a pas eu à sa parution ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon