Eric Marty : "Barthes reste vivant malgré lui"

Eric Marty : "Barthes reste vivant malgré lui"

- Qu'est-ce qui a motivé cette nouvelle édition des oeuvres complètes de Roland Barthes que vous avez établie au début des années 60 ?

- Des motivations contingentes : la première édition en trois volumes était épuisée. L'on pouvait alors soit réimprimer ces livres, soit aller vers une édition semi-poche en cinq volumes pour laquelle j'ai milité. Françoise Perrot et Thierry Marchez, au Seuil, ont été très réactifs et ils ont très bien conduit le projet. La réimpression ne s'imposait pas car la première édition, assez chère, avait su toucher son public. De plus, elle avait peut-être un défaut même si je l'aime beaucoup : son caractère un peu monumental et fermé, soit trois volumes de près de 2000 pages chacun réunis dans un boîtier cartonné. Les nouveaux livres s'ouvrent, se manipulent plus facilement et leur prix les rend plus accessibles aux étudiants, notamment. L'occasion de la grande exposition à Beaubourg et de la publication des cours s'est également présentée. Bref, to ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé