Entre enquête et oracles, deux régimes rivaux de vérité

Entre enquête et oracles, deux régimes rivaux de vérité

Le rapport à la divination structure Œdipe roi. Chaque détour de l'intrigue renvoie à un oracle. Et la tragédie du savoir associée à l'enquête d'Œdipe - qui, malgré les mises en garde du devin Tirésias puis de Jocaste, persiste dans son désir de savoir - ne vaut qu'en rapport aux oracles qui ponctuent l'intrigue.

À l'injonction d'Apollon de châtier les assassins de Laïos répond l'incertitude d'Œdipe : « En quel pays sont-ils ? Où découvrir/La trace malaisée à suivre d'un crime ancien (1) ? » La voie indiquée serait celle de l'alèthurgie (2) de la preuve, de l'indice et du témoin : ce serait de retrouver « un messager, un compagnon de route/Qui ait tout vu et puisse nous en instruire utilement » (116-117). Or tous sont morts sauf un, qui a fui et de ce qu'il a vu n'a pu dire qu'une chose. Œdipe demande laquelle, « car une seule pourrait en découvrir beaucoup » (120) : plusieurs brigands ont abattu le roi « et non un seul » (122-123). C'est ce ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine