Entre chaudron et bourbier

Entre chaudron et bourbier

Le père de Brune était juge. Il avait vu clair dans les trafics qui ruinent Haïti, et il l'a payé de sa vie.

Haïti. Sur cette « île qui n'en est pas une, juste la moitié d'une », on préfère mourir jeune que mourir pauvre. Port-au-Prince, sa capitale, est une « ville chaudron, chapelet de malheurs ». Yanick Lahens, prix Femina pour Bain de lune (2014), fait parler les séismes d'une terre où les mafieux ont remplacé les miliciens. Ici encore les personnages entonnent un contrechant sauvage pour redessiner leur ligne de vie. Sur ce « premier territoire de Nègres libres », les Noirs qui voudraient devenir blancs pour se ranger « du bon côté de l'Histoire » le disputent aux non-violents et aux activistes qui veulent mettre la ville à feu et à sang. Et puis, il y a Brune. Tout part de la tragique lettre d'adieu de son père, un juge presque trop lucide, qui a vu clair sur les contrebandiers qui dirigent le pays et l'a payé de sa vie. Pierre, son beau-frère, se procure les pièces du dossier.

Dans un patchwork de points de vue se reconstitue le puzzle des collusions entre politique ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon