Entrée libre chez Volodine

Entrée libre chez Volodine

Les livres d'Antoine Volodine ont la réputation d'être difficiles. En réalité, la difficulté n'est pas d'y entrer, mais d'en sortir indemne. Les Songes de Mevlido est un thriller raconté avec un talent de conteur indéniable.

N'écoutez pas les exégètes, les admirateurs patentés, les malins qui comprennent ce que Volodine a voulu dire et qui vont vous l'expliquer, ces bonnes âmes qui, au prétexte de vous aider à aborder son univers, vous intimident, et comptent sur votre modestie pour vous en écarter et rester entre soi.

Lisez-le d'emblée, en toute confiance, en toute humanité, toute personne douée de lecture et navrée d'être mortelle a un frère aîné, une petite soeur ou une tombe dans les livres d'Antoine Volodine. Vérifiez tout de même qu'il s'agit bien d'un Volodine. Première phrase : « Mevlido leva la brique une deuxième fois, et Berberoïan, qui détestait qu'un inférieur lui cogne sur la tête, se hâta de reprendre son autocritique. » Pas de doute, c'est du Volodine. Entrez.

Antoine Volodine n'est pas un écrivain commode, mais il est facile, je veux dire évident, à lire. Il raconte des histoires auxquelles il croit, auxquelles il nous fait croire avec un talent de conteur et une force ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes