Enseignement de l'islamet pluralité des mondes

Enseignement de l'islamet pluralité des mondes

Ouvrir les élèves au fait religieux demande de respecter la neutralité confessionnelle, de souligner la diversité des islams et de lutter contre les dangers du dogmatisme.

contrairement à ce qui est souvent affirmé par les néophytes, l'enseignement du fait religieux n'est pas un enseignement religieux. Il n'est que le prolongement de l'idéal laïque et universel de la connaissance pour notre école. Il consiste à permettre aux élèves d'appréhender le religieux d'une manière objectivée dans ses modes d'apparition, de diffusion. Il s'agit d'aborder la croyance comme fait de civilisation et d'en mesurer l'impact dans tous les domaines de la connaissance, historique en particulier. Mais pas seulement. On ne peut présenter l'histoire du Levant, notamment les affrontements entre chiites et sunnites, sans connaître l'histoire de l'islam, de son apparition à son expansion. Pour faire écho à l'actualité, on ne peut comprendre l'évolution politique et sociétale de l'Amérique latine, du Nicaragua au Brésil, sans étudier l'impact de la diffusion de l'évangélisme comme nouvelle forme de manifestation de la croyance.

Depuis les préconisations du rapp ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine