Enquête de reconnaissance

Enquête de reconnaissance

Entre caméras et algorithmes, la prolifération du contrôle numérique de tous nos faits et gestes ferait presque regretter l'archaïque Big Brother de George Orwell.

si George Orwell, comme tant de visiteurs français, arrivait aujourd'hui gare St. Pancras, à Londres, il ne devrait marcher que quelques mètres jusqu'à King's Cross pour découvrir avec consternation la première expérience de technologie de reconnaissance faciale introduite en Grande-Bretagne en 2016. Les mêmes caméras, dont les algorithmes utilisent des capteurs 3D pour mesurer le visage, sont maintenant utilisées en Chine dans les banques, les hôtels et même les toilettes publiques. Ces systèmes sont capables de retrouver un visage humain dans une base de données de deux milliards d'images. En Chine, ils enregistrent également automatiquement les infractions civiles, telles que traverser la rue quand le feu piéton est rouge, et pénalisent le contrevenant en utilisant dans certains cas un score de « crédit social » qui évalue la fiabilité de chaque personne. Ce score peut amener des gens mal notés à perdre leur emploi ou à être privés d'accès aux transports en commun. A ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes