Enchâssements à Ouessant

Enchâssements à Ouessant

Nous avions laissé notre lecture de Claude Lucas à Suerte. De cet auteur, nous ne savions que sa nécessité des quatre murs, et, dans ces murs, nous avions donc été nombreux à admirer la naissance d'un récit et, dans cette naissance, la renaissance d'un homme. Publié chez « Terre humaine », Suerte montrait l'importance principiale de la prison, sa force et sa forme, à celui qui y a trouvé un lexique, une relation au monde, et finalement ce qui a fait de lui ce qu'il est devenu : un philosophe. Et un romancier qui donne le plus hilarant des livres publiés cette année chez P.O.L, picaresque, maure autant que bretonnant, un roman de romans, un encastrement perecquien, quenaldien, mais aussi « un voyage sous les topiques » en ces temps délurés où l'« onfreudien » brûle autant les landerneaux du divin que du divan.

Oui, le roman a ses étages, le ça est aux aguets, propre sur lui, le moi a la bougeotte, et le surmoi, surprise, de temps en temps perd l'emprise ! Oui, le roman a ses é ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire :Divers, Pierre Guyotat, éd. Les Belles lettres, 496 p., 27 E.