En marchant, en écrivant

En marchant, en écrivant

Et Jean-Jacques Rousseau se mit en marche. Ce fut une date dans l'histoire de la littérature. Non ses premiers pas à la maison, mais ses premières enjambées dans la nature. Chose remarquable, quatre livres paraissent ces temps-ci qui forment dans un même élan choral un vibrant éloge de la marche ; or leurs quatre auteurs, de l'espèce marcheurs à plume, tout en portant chacun un regard différent sur la meilleure façon de marcher, rendent un même hommage à l'auteur des Rêveries du promeneur solitaire. À croire que Rousseau est le régional de l'étape et la figure imposée du programme artistique. Ce dont on ne saurait se plaindre, car le retrouver, fût-ce par fragments et sous cet angle assez particulier de la pose d'un pied devant l'autre, est de nature à nous réconcilier avec les éléments.

Le problème avec la marche, dont nous confions être un adepte au risque de paraître juge et partie, c'est qu'elle ne permet pas de lire ; encore que certains y parviennent, mais nous ne garan ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF