En effeuillant la marguerite...

En effeuillant la marguerite...

Il fait chaud, très haut sur la colline, et Monsieur Andesmas n'en finit pas d'attendre Michel Arc, un entrepreneur censé venir discuter avec lui des futurs travaux de construction d'une terrasse pour la maison qu'Andesmas a achetée pour Valérie, sa fille bien-aimée. Il ne se passe rien tandis que Monsieur Andesmas, octogénaire fatigué, égrène ses souvenirs. Du village, au loin, arrivent la musique d'un bal et des rires joyeux. Un chien jaune passe, s'arrête, puis repart vers l'étang. Andesmas attend toujours. Puis une fillette fait son entrée dans le paysage pour informer Monsieur Andesmas que Michel Arc son papa en l'occurrence sera en retard. Que fait-il ? Il danse. Avec qui ? On ne le saura pas tout de suite. La jeune fille a un comportement étrange. Quelqu'un de politiquement non correct dirait qu'elle est légèrement tarée. Elle ne cesse de perdre une pièce de monnaie donnée par le vieillard, puis de la retrouver avant de la reperdre, après quoi elle part à son tour vers l'étan ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé