EN APESANTEUR

EN APESANTEUR

Le romancier Aurélien Bellanger publie un court texte sur l'Europe béate et somnolente des années 1990.

« La fin de l'histoire, veloutée et fluo, a traversé le ciel européen dans le milieu des années 1990. » Ainsi débute Eurodance, écrit pour un spectacle ayant trait à la « jungle » de Calais. Le court texte, « élégiaque » selon l'écrivain lui-même, invoque la somnolence de l'Union européenne à la fin du siècle dernier. « L'an 2000 nous fonçait dessus à toute vitesse, comme une tempête solaire sucrée et bienveillante. Le présent caramélisait dans les mains rassurantes de l'avenir. Le caramel du Minitel, l'orange du TGV, le jaune éblouissant de la pollution lumineuse. »

Eurodance est à la fois glacial, comme écrit d'un point de vue extraterrestre, et pourtant lyrique, puisqu'il chante un monde révolu - un jeu de société qui se crut réel : « La chute du mur de Berlin n'a pas fait plus de bruit que la rotation de la dernière face d'un Rubik's Cube avant sa résolution définitive », et l'Europe « a bâti, comme une cité Playmobil colorée et cassante, un ensemble d' ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Aurélie Charon © S.Remael/Ed. L’Iconoclaste

Aurélie Charon
Autrice de C'était pas mieux avant, ce sera mieux après (L'Iconoclaste)

Nos livres

NUAGE ORBITAL, Taiyô Fujii, traduit du japonais par Dominique et Frank Sylvain, éd. Atelier Akatombo

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine