Empreintes

Empreintes

Evoquant ses lectures d'enfance, Gide parle de ces phrases qui pénétraient en lui, physiquement, jusqu'au coeur... C'est de cette expérience de lecteur que part Gérard Farasse. Quelles traces les oeuvres ont-elles laissées en nous ? Pourquoi Ponge m'intéresse-t-il tant ? 1 Ce n'est pas moi qui comprends les oeuvres, les oeuvres me « comprennent ». D'être impliqué dans cette histoire, la relation du critique avec son auteur suscite une disposition toute particulière : une oeuvre n'est pas un objet d'étude, de savoir, de réflexion..., écrit Farasse, on y est soi-même engagé ; l'oeuvre n'a pas un secret, elle est elle-même un secret. De sorte que l'on s'avance de l'intérieur, pas à pas, depuis cette intimité qui est aussi la rencontre charnelle avec un texte palpable : « On en est touché, et on le touche ». Poètes et romanciers, écrivains, étrangers de passage Baudelaire, Colette, Friedrich, Gombrowicz, Jaccottet, Larbaud, Mallarmé, Michaux, Ponge, Réda, Saint-John Perse, Supervielle, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes