Emmanuel Carrère, D'autres vies que la mienne

Emmanuel Carrère, D'autres vies que la mienne

Dans D'autres vies que la mienne, comme son titre le suggère, Emmanuel Carrère s'attache à des destins qu'il n'aurait pu que croiser et qu'il décide d'explorer. L'auteur définit son projet en ces termes : « Écrire sur ce qui me fait le plus peur au monde : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari. La vie m'a fait témoin de ces deux malheurs coup sur coup, et chargé, c'est du moins ainsi que je l'ai compris, d'en rendre compte. » Ces morts sont ici le point de départ d'une quête et de deux récits parallèles. Au décès de Juliette, petite fille emportée par le tsunami au Sri Lanka, où l'écrivain passait ses vacances avec sa compagne Hélène et deux de leurs fils, succède bientôt celui d'une autre Juliette, la soeur d'Hélène, victime d'un cancer qui lui sera fatal. D'autres vies est - entre autres - son tombeau : celui de sa vie, de ses proches, de ce en quoi elle a cru. Elle partageait avec son collègue et ami Étienne, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon