Portrait caché

Portrait caché

En feuilletant un catalogue de Sotheby's à New York, la curiosité de Bernardo Caprotti, homme d'affaires milanais, fut piquée par un Christ du XVIe siècle signé par un homonyme, un certain Gian Giacomo Caprotti, dit Salaï. Hormis le surnom de Salaï, compagnon de Léonard de Vinci pendant vingt-quatre ans, rien dans ce portrait de l'école lombarde n'attirait le regard. Un examen approfondi et une restauration révéleront un chef-d'oeuvre dans le style du maître. Les similitudes sont troublantes : on reconnaît la technique et son coup de pinceau. Ce récit d'une enquête nous entraîne dans l'univers du monde de l'art, les méthodes d'analyse picturale et la tumultueuse relation entre Léonard et son protégé qui fut son apprenti, assistant, modèle, disciple et bien-aimé.

À LIRE

Léonard de Vinci et Gian Giacomo Caprotti dit Salaï, L'Énigme d'un tableau, MAURIZIO ZECCHINI, éd. Marsilio, 207 ill., 206 p., 30 E.

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes