Edgar Poe, au-delà du conte noir

Edgar Poe, au-delà du conte noir

Aux multiples mystères qu'Edgar Poe nous a légués dans son oeuvre, il faut ajouter ceux qui émaillent sa vie, comme celui qui entoure son décès prématuré. Peter Ackroyd ne prétend ni résoudre cette énigme ni celle de son mariage secret avec sa cousine Virginia qui aurait précédé d'un an leur mariage officiel, mais apporter quelques nuances à la noire légende de ce maudit emblématique. Poe connut souvent la misère, mais aussi des périodes fastes - notamment grâce au journalisme. Certes, il rejetait l'autorité de son père adoptif, mais vécut aussi de très heureuses années... dans l'armée américaine. Certes, ses recueils de contes se vendirent mal, mais les mêmes récits rencontrèrent de grands succès lorsqu'ils parurent dans la presse. La mort de Virginia le laissa, c'est vrai, totalement anéanti, mais au deuil succéda très vite une étonnante frénésie matrimoniale, Poe nourrissant un besoin vital d'une admiratrice à demeure. D'une plume vive, parfois insolente mais toujours sympathique ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard