Duras, pythie médiatique

Duras, pythie médiatique

Un livre rassemble plus de quarante des entretiens que l'écrivaine a pu accorder, dans des cadres très divers. Ils sont riches d'enseignements.

Vingt ans après sa disparition, Marguerite Duras se rappelle à nous avec Le Dernier des métiers. Mais avait-on oublié celle qui, dans ce recueil d'interviews transcrites, interroge la position de la littérature face au monde et manifeste une intelligence à vif des problèmes de la création ? Avec ce livre d'outre-tombe que seule sa voix a dicté, Duras nous accompagne, intacte, depuis un siècle qui n'est plus le nôtre.

Question de collecte et de montage : des 44 entretiens sélectionnés et transcrits par Sophie Bogaert se dégage in vivo la cohérence sinueuse d'une recherche. Ce dernier mot s'impose, à lire/entendre Duras dénouer sur trois décennies ses raisons intimes et idéologiques d'écrire. À ce jeu, nulle vitrification médiatique de sa propre image - « Ils disent "Duras" », ironise l'écrivaine, tenant à distance le Narcisse qui sommeille en elle. Le seul souci d'elle-même est de trouver en soi la formule exacte qui sache nommer le point d'opacité dictant, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes