D'un café littéraire à l'autre

D'un café littéraire à l'autre

C ontrairement à la légende, Kafka, sans mener une vie mondaine, a fréquenté les théâtres, les cinémas, les cabarets et autres lieux de plaisir, y compris les maisons closes. Mais plus que tout, il a aimé circuler d'un café à l'autre - le café qui est alors le Geistzentrale der Welt , le Centre spirituel du monde Ivan Goll. Il ne fréquente pas un cercle particulier, mais plusieurs, furtivement, comme le note Johannes Urzidil : « Kafka, qui ne restait jamais longtemps au café, se leva et prit congé et adressa à chacun de nous une inclinaison polie puis il s'éloigna à longues enjambées qui se perdirent dans une solitude de plus en plus profonde. »

L'un des premiers cafés qui a compté dans sa jeunesse a été l'élégant Café Louvre, centre névralgique de la philosophie : « Nous étions assez nombreux le soir, écrit Utiz, à nous lancer dans des discussions qui n'en finissaient pas. Naturellement, Franz Brentano était absent. Mais son ombre gi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé