Du Shakespeare sans le savoir

Du Shakespeare sans le savoir

Le dramaturge est une source d'inspiration consciente ou inconsciente pour les séries télévisées, le cinéma, les films d'animation, et même les jeux vidéos.

Lorsque l'on s'attache à repérer les références et motifs shakespeariens, on se rend compte que l'on trouve du Shakespeare partout et que l'on fait constamment du Shakespeare sans le savoir. Son oeuvre circule dans toutes les aires de la culture populaire. Les dessins animés regorgent d'allusions shakespeariennes, qu'il s'agisse d'Aladin, où le vilain perroquet s'appelle Iago, rappelant le scélérat dans Othello, ou du Roi Lion, clairement identifié comme étant une réécriture de Hamlet et de Henri V, avec le fantôme du père qui vient hanter le jeune Simba, lui-même une figure du jeune prince Hal menant une vie de plaisirs frivoles avant d'avoir à porter le poids de la royauté. Dans Rio 2, le vil cacatoès Nigel se retrouve mis en cage sur un marché, et sa seule distraction est de déclamer le monologue de Hamlet, « être ou ne pas être », en tenant un crâne qui rappelle celui de Yorick.

House of cards et 

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes