Du côté de chez Trump

Du côté de chez Trump

En février dernier, l'écrivain américain Dave Eggers s'est aventuré dans un meeting donné par Donald Trump à la frontière mexicaine. Au programme, fake news, bagarres dans le parking et public en délire...

À la sortie des meetings de Trump, la discipline se relâche, et le public est lessivé. Pour ceux qui cherchent à choquer, à injurier, à importuner ou à affirmer quelque chose, c'est le bon moment. À El Paso, sur la frontière méridionale, lors du premier meeting de 2019 - le premier aux allures de meeting de campagne -, deux personnes ont déroulé le drapeau de l'ex-Union soviétique. Cela s'est passé à l'intérieur du Colisée du comté d'El Paso. Je me trouvais dehors, sur le parking, avec à peu près 7 000 personnes, frissonnant dans la nuit du désert. À l'intérieur, Trump terminait son discours et les gens commençaient à partir. Deux jeunes gens habillés de noir se sont faits expulser du bâtiment, chassés par un groupe - ou plutôt une bande - de cow-boys. J'ai assisté à bien des choses étranges lors des meetings de Trump, mais aucune n'atteignait l'incongruité de cette vision : quatre cowboys courant après deux types portant un drapeau soviétique géant avec faucille, marteau et tout, à ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine