Dr Roth et Mr Zuckerman

Dr Roth et Mr Zuckerman

Après toutes les nécrologies obligées sur Philip Roth, disparu le 22 mai, hommage à son double de papier, Nathan Zuckerman. À travers lui, l'écrivain n'a cessé d'intervertir les fictions et les faits - et d'interroger ses propres déterminismes : un homme, un Juif, un Américain.

c'est en 1979 que Philip Roth a publié The Ghost Writer (L'Écrivain des ombres), premier volume des aventures tragi-comiques d'un personnage qui, de livre en livre, allait devenir la création la plus ambiguë et insaisissable de son auteur : l'écrivain Nathan Zuckerman. L'action du roman se situe dix ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1955, à une époque où la littérature occupe une place encore suffisamment centrale pour faire rêver de jeunes ambitieux. Il s'ouvre sur les déboires d'un jeune juif apprenti romancier dont le premier recueil de nouvelles a provoqué, non la gloire, mais l'hostilité de sa communauté, et surtout le rejet de son père. Lors d'une réunion, le rabbin de Newark l'a accusé de faire le jeu des nazis. Alors que la Shoah est dans toutes les mémoires, que certains ont perdu des oncles ou des grands-parents restés en Europe, comment Zuckerman a-t-il pu écrire ses récits satiriques sur les Juifs de son voisinage ? Ne comprend ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine