Tartufferies protéiformes

Tartufferies protéiformes

Des années 1960 à nos jours, les metteurs en scène ont pu proposer des lectures très différentes de Tartuffe.

On sait le choc provoqué par les premières représentations de Tartuffe. Reste que, durant les deux siècles qui ont suivi la mort de Molière, on aura beaucoup édulcoré la pièce à la scène en accentuant son côté farcesque. Le XXe siècle fut témoin de l'émergence de nouvelles interprétations, souvent politisées, de Tartuffe. Ce que cette pièce, tout ancrée qu'elle est dans le XVIIe siècle, pourrait avoir apporté aux préoccupations quotidiennes du XXIe siècle a d'ailleurs été souligné récemment par Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, à l'occasion du Rassemblement des musulmans de France, à l'Institut du monde arabe, le 29 novembre 2015 : « Comme l'écrivait déjà Molière : "Il est de faux dévots, ainsi que de faux braves." Nous devons débusquer ces prédicateurs funestes pour les empêcher de nuire », disait le ministre, posant là une opposition binaire entre le totalitarisme et l'amour de la liberté, de la fraternité et de l'humanité. Et pourtant, bien des mises e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé