Entretien avec Jean-Michel Besnier « Il y a là un totalitarisme soft »

Entretien avec Jean-Michel Besnier « Il y a là un totalitarisme soft »

Pour les transhumanistes les plus radicaux, notre espèce a causé suffisamment de dégâts et a fait son temps.

Les technoprophètes veulent faire émerger l'homme nouveau par la grâce de la technologie, dût-elle nous émanciper tout en nous aliénant, jusqu'à dissiper la frontière qui sépare le naturel de l'artificiel. Aussi, on jugera saine et revigorante la colère qu'exprime le philosophe Jean-Michel Besnier contre le fatalisme et la résignation par lesquels la société ne résiste plus lorsque la machine prétend parler et penser à sa place : « Une société de zombies ! », s'emporte-t-il lorsque, autour de lui, il ne constate qu'apathie face à l'arrogance des technologies numériques.

Curieux comme les robots se présentent presque tous sous une apparence androïde ou humanoïde... Comment expliquez-vous cela ?

JEAN-MICHEL BESNIER. Cette obstination à leur donner une forme humaine est pour moi une source d'interrogation. J'ai longtemps pensé que cela ne correspondait pas à une nécessité fonctionnelle. Une lessiveuse à roulettes ferait tout aussi bien l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes