Gilles Deleuze et Félix Guattari, L'Anti-Œdipe

Gilles Deleuze et Félix Guattari, L'Anti-Œdipe

Cette extraordinaire boîte à outils qu'est L'Anti-Œdipe s'avance sous des dehors polémiques. C'est avant tout une critique de l'oedipianisme, et donc une attaque en règle contre la psychanalyse et sa propension au repli triangulaire. Pour Deleuze et Guattari, il est clair qu'on a sous-estimé la question du désir - le grand invité de Mai 68 - et qu'il convient d'en cartographier les puissances et les flux. La thèse de départ, qui flirte avec le mot d'ordre, est la suivante : « Si le désir produit, il produit du réel. » Fini l'innocuité fantasmatique, la rengaine papa-maman : on abolit la métaphore, on bascule dans la pratique, la production, voire le révolutionnaire. De là l'invocation des machines désirantes, déjà présentes dans l'art (via Duchamp, Roussel et consorts), mais qui, bien que célibataires, vont chercher à se brancher. Le livre lui-même devient une machine désirante.

Frappe immédiatement l'écriture, syncopée, éprise de bricolage, décomplexée, une ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon