Djihad, la foi qui tue

Djihad, la foi qui tue

La conviction religieuse est-elle accessoire ou centrale dans le djihadisme ? Pour un écrivain qui en a anticipé l'évolution, l'intensité de la croyance ne saurait être sous-estimée.

Il n'est pas évident pour un romancier de se confronter à l'actualité, ou plutôt à l'actuel, c'est-à-dire aux actions en train de se faire. L'actuel, c'est ce qui nous échappe toujours. Pour croire le rattraper, il est possible d'en reconstruire les causes et les effets a posteriori, comme l'historien, de se livrer à une enquête factuelle immédiate, comme le journaliste. Troisième possibilité : un romancier, une sorte de chercheur, expérimente des hypothèses, produit des situations voisines du réel, des personnages approchants, sans être inscrits à l'état civil, histoire de voir ce qui pourrait se passer. Il arrive que cette expérience rencontre le réel.

C'est ce qui m'est arrivé avec Métamorphoses, écrit en 2011 et paru en 2012. Sans m'appuyer sur des données effectives du moment, je reconstituais l'itinéraire d'un enfant de France, en rupture, converti à la religion musulmane, convaincu par des salafistes de se former à l'étranger, puis de rentrer en Franc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes