Dix cavaliers de l'apocalypse moderne

Dix cavaliers de l'apocalypse moderne

Bertrand Russell (1872-1970), philosophe, mathématicien et logicien britannique, fut peut-être le premier à s'inquiéter du risque majeur d'une déflagration atomique. Dans « Man's Peril » (1954), il souligne qu'il est désormais possible de fabriquer une bombe deux mille cinq cents fois plus puissante que celle qui détruisit Hiroshima et qui pourrait « projeter des particules radioactives jusque dans les couches supérieures de l'atmosphère », lesquelles « en retombant lentement sur la surface de la Terre sous forme de poussière ou de pluies mortelles » pourraient contaminer toutes les formes de vie, sans que nul ne puisse prédire « jusqu'où pourrait s'étendre ce nuage mortel de particules radioactives ».

Dans La Bombe atomique et l'Avenir de l'homme (1958), Karl Jaspers (1883-1969) déclare que la bombe atomique n'est pas une question parmi d'autres, mais qu'elle est « la question de l'existence en général, la question d'être ou de ne p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Jean Starobinski (© Gallimard)

Jean Starobinski
Hommage à ce grand théoricien de la littérature

Sondage IPSOS