Divorce à l'italienne

Divorce à l'italienne

Derrière la fiction d'une écriture intime, un regard acéré sur la société patriarcale italienne des années 1960.

Faux journal intime d'une grande bourgeoise milanaise mais très beau texte, le premier roman de la plasticienne Gabriella Zalapì marche sur une crête séparant les feintes de la comédie sociale et la franchise des confidences de sa narratrice. « J'aimerais abandonner ce corset, cette posture de femme de, de mère de. Je ne veux plus faire semblant. » Il n'en faudrait pas plus pour qu'Antonia rejoigne l'étagère des romans féministes. Seulement, l'écriture de Gabriella Zalapì vise moins le féminisme qu'elle ne le manie comme une arme. Certes, la narratrice s'épanche et balance quelques complaintes aiguisées sur sa vie de perfect house wife. Le féminisme ici tient pourtant plus de révélateur que d'une simple accumulation de doléances.

Strié de saillies percutantes contre toute une galerie de personnages, avec comme cible prioritaire Franco, l'époux au « dos de prêtre » et aux « petits yeux pointus et avares », le roman figure ces portraits en quelques mots incisi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF