Disparues

Disparues

Joyce Carol Oates avance masquée

Qu'est-ce qui pousse Joyce Carol Oates à publier des romans et des nouvelles, tantôt sous son nom, tantôt sous celui de Rosamond Smith et tantôt encore sous celui de Lauren Kelly ? Parce que selon elle il conviendrait de faire une distinction dans son oeuvre foisonnante entre les fictions pures et les fictions ressortissant à la littérature criminelle ? Ou parce qu'elle souhaite de cette façon toucher des publics distincts ?

Quelle que soit la raison, une chose est sûre : qu'elle se dévoile ou qu'elle se dissimule derrière un pseudonyme, Joyce Carol Oates fait toujours entendre la même voix - une des plus riches et des plus importantes du roman contemporain, une voix qu'on verrait bien couronnée par le prix Nobel. Coeur volé , qui paraît aujourd'hui sous la signature de Lauren Kelly et dans une collection policière, met d'ailleurs en scène des personnages qu'on retrouve dans la plupart de ses livres, y compris Blonde 2000 où l'héroïne princip ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes