Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es

Quel profil ont les lecteurs les plus assidus ? Et comment la lecture est-elle pratiquée ? Les résultats d’une enquête effectuée tous les deux ans par le Centre National du Livre (CNL) démontrent que, si la pratique de la lecture est plutôt stable par rapport à 2017, on note plusieurs évolutions : davantage de jeunes lecteurs, ainsi qu’un intérêt grandissant pour les essais à vocation pratique et de développement personnel. Le livre numérique reste en recul par rapport au papier.

Réalisée par téléphone auprès de 1000 personnes âgées de 15 ans et plus, hommes ou femmes et issus de différents milieux et régions françaises, l’étude bisannuelle du CNL révèle que 88 % des personnes interrogées se considèrent lecteurs, avec une progression chez les hommes, les jeunes de 15 à 24 ans et de plus de 65 ans. Le nombre de jeunes lecteurs est en augmentation. À l’intérieur de ce panel, les disparités sont cependant présentes entre lecteurs occasionnels et assidus : ces derniers sont beaucoup plus représentés parmi les femmes et les plus âgés.

Les différences de goûts en matière de lecture sont en outre fortes en fonction du sexe et de l’âge des lecteurs. Les hommes sont plus friands d’ouvrages scientifiques, historiques et de bandes dessinées, tandis que les femmes se tournent vers les ouvrages à visée pratique ou centrés sur les arts de vivre et les loisirs. Les ouvrages de développement personnel connaissent un succès croissant chez les quarantenaires. Les jeunes lecteurs, en augmentation, se tournent davantage vers les ouvrages de bande dessinée et mangas-comics, ainsi que les livres de science-fiction. Enfin, une écrasante majorité des sondés (93 %) a témoigné lire pour le plaisir et non pour le travail.

Quant à l’objet livre, l’enquête montre que les français plébiscitent largement le livre papier par rapport au numérique, secteur en stagnation depuis 2017. Ils préfèrent également l’objet neuf à l’occasion, à laquelle ont plus recours les lecteurs assidus. L’achat sur internet est en augmentation. Les principaux obstacles donnés à l’achat en librairie sont l’éloignement, le sentiment d’un manque de disponibilité des ouvrages et un prix plus élevé.

Photo : © Damien Meyer / AFP

 

Sondage IPSOS