Diffraction armée rouge

Diffraction armée rouge

Entre histoire et monologue délirant, le roman d'un fantaisiste groupuscule terroriste en RFA.

Plus que du côté de Pynchon, dont Frank Witzel ne possède pas la verve, c'est du côté d'Adam Levin (Les Instructions) ou du David Foster Wallace de L'Infinie Comédie (deux romans d'apprentissage schizo flirtant avec les mille pages) que l'on ira fouiller pour tenter de comprendre ce qui a bien pu pousser un individu apparemment sain d'esprit à plancher, quinze ans durant, sur la rédaction d'un « roman total » de plus, censé englober une réalité.

L'histoire allemande récente vous indiffère ? Passez votre chemin. Si Comment un adolescent maniaco-dépressif inventa la Fraction armée rouge au cours de l'été 1969 a obtenu chez lui le prix du livre 2015, c'est parce qu'il tendait à nos voisins teutons un miroir nécessaire et, pour le coup, authentiquement fêlé.

Conte d'enfance parano-politique bien plus digeste que pouvaient le laisser craindre ses citations d'introduction, sa construction spiralée et son premier chapitre marathon, le roman prend ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes