Diane ou la chasseresse solitaire

Diane ou la chasseresse solitaire

En 1970, au cours de la nuit du Nouvel An, à Mexico, le narrateur rencontre la jeune actrice américaine Diane Soren, mondialement connue. Coup de foudre. Sous les traits de cette Diane chasseresse, fille de Zeus et soeur jumelle d'Apollon, il n'est pas très difficile de reconnaître l'interprète d'un film de Godard qui vend le Herald Tribune sur les Champs Elysées : petite, blonde, cheveux coupés à la garçonne, faisant valoir à l'écran « son physique d'adolescente vêtue comme un garçon ». Notre « Don Juan au petit pied », la quarantaine florissante, veut coucher avec la femme désirée par des milliers d'hommes. Il récoltera des fruits amers d'une femme excessive qui le rendra jaloux et malheureux. La chasseresse solitaire appelle en pleine nuit un de ses amants des Panthères noires. Le narrateur la recroisera peu avant sa mort, à Paris, « zombi aux chairs enflées ». Un récit émouvant qui dépeint la rencontre de la littérature et du sexe, et un portrait dévastateur d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes