Destins intervertis

Destins intervertis

La musique est l'une des sources d'inspiration majeures de Margriet de Moor, qui étudia le chant et le piano avant de se lancer dans l'écriture : elle en constitue parfois le coeur ce dont témoigne un ouvrage précédent, Le Virtuose, paru chez Robert Laffont, mais peut aussi faire sentir son influence de manière plus souterraine, comme dans Une catastrophe naturelle, cinquième roman écrit à la manière d'une partition. Deux voix s'entrecroisent, deux récits qui puisent à la même source : la décision prise par deux soeurs qui se ressemblent jusqu'à la gémellité d'échanger leurs places le temps d'un week-end. Lidy partira ainsi rendre visite à la filleule d'Armanda en Zélande, pendant qu'Armanda restera auprès du mari et de l'enfant de Lidy. Cette mise en scène presque innocente il ne s'agit nullement de mystifier les proches et moins proches, tous au courant de la substitution tourne au drame lorsqu'une terrible tempête s'abat sur le sud-ouest des Pays-Bas - une catastrophe naturelle q ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine