Des textes couchés sur le divan

Des textes couchés sur le divan

Un recueil collectif où neuf écrivains explorent l'expérience analytique. Certaines nouvelles sont inspirées d'expériences personnelles, d'autres sont de pures fictions, aucun des auteurs n'étant psychanalyste. C'est souvent bouleversant, parfois caustique.

Parmi tous les clichés qui circulent à propos de la psychanalyse, l'un d'eux consiste à s'inquiéter qu'une cure aboutisse à un tarissement de la créativité. L'analyse, en nous aidant à mieux vivre avec l'abîme qui bée en nous, assécherait la possibilité de produire des oeuvres artistiques. En réalité, quand l'analyse est bien menée, ne se tarit que ce qui n'était pas vital. La capacité de créer - c'est-à-dire d'aimer et de travailler - s'en trouve, elle, libérée. C'est ce que démontre Sur le divan, un recueil de nouvelles au casting bien dosé. Car le moins qu'on puisse dire est que Philippe Forest, Camille Laurens, Laurence Nobécourt, Véronique Olmi, Gilles Rozier, Isabelle Spaak, Émilie Frèche, Anne Plantagenet et Olivia Elkaim (qui a dirigé cet ouvrage) ont des voix singulièrement différentes. Certains auteurs se sont inspirés de leur expérience personnelle ou de celle d'un proche. D'autres se sont jetés dans la pure fiction. « Comme dans une psychanalyse, cet ouvrage ne ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard