Des espaces de mondes

Des espaces de mondes

La théorie des incorporels est l'un des piliers de la philosophie stoïcienne. Elle définit l'espace du monde et des possibles. Aujourd'hui, elle permet une vision renouvelée des pratiques artistiques et d'Internet.

Des Grecs anciens, nous n'avons que quelques fragments de textes, généralement retranscrits par des commentateurs, eux-mêmes livrés par fragments. Monuments cassés, colonnes tronquées, obscures inscriptions. Et ego in Arcadia : Poussin met en scène des bergers rassemblés autour de l'indéchiffrable adage, peinant à en percer le sens. Autour d'eux le paysage paisible offre ses ombrages compatissants. Une poésie mystérieuse baigne l'ensemble.

Il me semble qu'il en est de même pour les propositions tout aussi mystérieuses qui constituent notre butin de « sagesse » antique. Leur compréhension tient moins à ce qu'on y épelle, lettre à lettre, qu'à une sorte d'aura qui les entoure, un espace de libre interprétation, tenant au vide que le fragment laisse apparaître.

Est-ce à cette disposition en fragments que nous devons notre attachement aux présocratiques, et à Héraclite en premier, dit l'obscur pour cette raison m ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine