Dernière nouvelle

Dernière nouvelle

Bernard de Fallois a exhumé des pages inédites du divin Marcel.

On vient d'exhumer des textes inédits laissés dans de vieux cartons par Bernard de Fallois, qui les tenait de la famille Proust, dont une nouvelle, « Le mystérieux correspondant ». On doit à l'éditeur d'avoir constitué l'ensemble apocryphe du Contre Sainte-Beuve et de Jean Santeuil, roman inachevé, mais cet ultime volume constitue-t-il un évènement ? On peut en douter. Certes, on se plaira à deviner l'avant-texte de tel ou tel passage d'À la recherche du temps perdu, aidé par l'annotation remarquable de Luc Fraisse ; certes, on comprendra mieux ses influences philosophiques, de Schopenhauer à Gabriel Tarde. Certes, l'ensemble, d'une tonalité sombre, centré sur la question de l'homosexualité, de son refoulement et de la mort, nous dit les souffrances du jeune Proust. Mais rien dans ces nouvelles ne permet de pressentir la cathédrale à venir. Sans vouloir reconduire la vieille opposition entre le Proust mondain et dispersé des débuts, et le Pro ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé