De l'écriture à la peinture

De l'écriture à la peinture

« Madame, Monsieur ! Vous venez de tenter de faire quelque chose qui n'est en aucune façon un palais, en aucune façon un musée [...], mais un univers dans lequel l'art moderne pourrait trouver à la fois sa place, et cet arrière-monde qui s'est appelé jadis le surnaturel », tonne André Malraux de sa voix rocailleuse et syncopée. Nous sommes le 28 juillet 1964, sur une colline de Saint-Paul embaumée de senteurs de pinèdes. La Fondation Maeght, créée par Aimé et Marguerite Maeght, marchands d'art, éditeurs et bibliophiles, vient d'être inaugurée par le ministre des Affaires culturelles du général de Gaulle. Un événement. C'est le premier lieu dédié à l'art vivant construit en France depuis le musée d'Art moderne de la Ville de Paris, en 1936. La fondation, riche de plus de mille cinq cents ?uvres des plus grands artistes du xxe siècle, a accueilli chaque année depuis cette date quelque deux cent mille visiteurs. Elle fête, cet été, ses quarante ans avec une exposition, « De l'écrit ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé