De Clèves au Congo

De Clèves au Congo

La référence s'impose dès le titre, formule empruntée à Marguerite Duras. La proximité de Marie Darrieussecq avec l'auteur de La Vie matérielle se perçoit aussi dans la tonalité des phrases, courtes, incisives, vibrant de la passion amoureuse qui emporte Solange, actrice française qui vit à Los Angeles. Les lecteurs de Marie Darrieussecq ont connu Solange adolescente dans un village du Sud-Ouest français, Clèves, où se situait son précédent roman. Elle découvrait alors le langage des corps adultes. Solange a poursuivi sa route et accompli une certaine forme de rêve américain. Mais Marie Darrieussecq ne s'encombre pas de retours en arrière ni d'explications factuelles sur ce parcours étonnant : « Seuls les gens sans vision s'échappent dans le réel », affirme un proverbe zoulou cité par Kouhouesso, l'acteur noir « charismatique, énigmatique », irradiant un champ de forces qui aspire l'existence de Solange. Il est, lui, l'homme d'une grande idée : une nouvelle adaptation d'

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé