De Balzac à Zola Critiques et polémiques

De Balzac à Zola Critiques et polémiques

Il n'est sans doute pas un métier plus critiqué que celui de critique, ni davantage exposé au ridicule, dans le présent quand la complaisance amicale ou intéressée l'emporte sur l'impartialité, dans le futur quand le temps a tiré quelques pépites de la gangue. Rares sont les critiques qui laissent une oeuvre. Barbey est de ceux-là. Avec un exceptionnel talent d'écriture ; avec les qualités qu'on est en droit d'attendre de qui s'institue juge ; avec les défauts qu'il reconnaît quand il souligne que la partialité est dépendante du goût et de la personnalité du critique : « L'impersonnalité n'est qu'une rêverie et une prétention ».

Assommer et détruire, tentation et facilité. On brille plus en démolissant qu'en applaudissant. Et le lecteur retient plus aisément le critique qui tient le marteau que celui qui agite l'encensoir. Ce sont pourtant là les deux instuments indispensables à la fonction et Barbey les manie avec brio. Certes, il a ses têtes de Turc qui l'entraînent aux ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes