Darwin

Darwin

Dans un texte célèbre, Sigmund Freud voit dans la révolution darwinienne la seconde des trois humiliations subies par l'homme entre bouleversement copernicien et chamboulement de la conception de la psyché. Charles Darwin 1809-1882 a lancé une bombe dans la vieille maison occidentale en imposant dans L'origine des espèces 1859 un nouveau mécanisme explicatif de la sélection des espèces. Qualifié de « Newton de la biologie » dans un article nécrologique du Times , Darwin a connu des funérailles assorties d'une messe à Westminster en dépit de sérieux démêlés avec l'Eglise. Travailleur acharné, Darwin s'était marié tôt pour mettre un terme à une vie d'abeille occupée à oeuvrer dans une maison sale et enfumée : « Pense plutôt à une femme douce et gentille sur un sofa avec un bon feu, livres et musique peut-être. » Décision fort rationnelle de la part d'un homme victime de maladies psychosomatiques. Une biographie par un maître de conférence d'histoire e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon