Danse macabre

Danse macabre

La Chambre des morts de Franck Thilliez est adapté au cinéma. Un film à voir, malgré quelques défauts.

« Les charmes de l'horreur n'enivrent que les forts » : Franck Thilliez, auteur talentueux de La Chambre des morts , succès éditorial couronné de prix, a dû se remémorer ces vers de Baudelaire en imaginant le personnage de Lucie Hennebelle remarquable Mélanie Laurent, jeune brigadière de police confrontée tout autant à des meurtres terrifiants qu'à ses propres hantises, dans une mise en abyme où réalité et mondes souterrains dignes de Lovecraft cohabitent dans des situations où le pire est toujours au rendez-vous.

L'histoire débute comme un banal thriller. Vigo et Sylvain, jeunes informaticiens au chômage, renversent et tuent accidentellement un homme porteur de deux millions d'euros. Dilemme : appeler la police ou fuir avec cette manne providentielle. Ils choisissent la fuite. Le lendemain, on apprend que le cadavre d'une fillette aveugle, bizarrement accoutrée, a été trouvé dans un entrepôt. Le magot était celui de la rançon, et l'assassin aurait les mo ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes