Danse du scalp en filles indiennes

Danse du scalp en filles indiennes

Suite et fin d'une trilogie où des femmes blanches réprouvées combattent furieusement aux côtés des Peaux-Rouges.

« Je suis arrivée à la conclusion que personne ne résistera à l'implacable invasion de la race blanche et aux moyens qu'elle met en oeuvre pour supprimer ce qui se dresse sur son chemin. » Plus de vingt ans après la sortie aux États-Unis de Mille femmes blanches de Jim Fergus, Les Amazones achèvent en beauté une trilogie unique en son genre, consacrée aux héroïnes invisibles du peuple indien. La publication en France de ce troisième volet est une exclusivité mondiale (le roman ne paraîtra aux États-Unis que courant 2020), témoignant de l'intérêt très particulier porté en nos terres à l'oeuvre de Jim Fergus. Les deux premiers tomes sont disponibles en poche : l'occasion de se replonger à corps perdu dans cette fastueuse épopée.

L'évènement fondateur - fictif - reste inoubliable : le 18 septembre 1874, le chef indien Little Wolf propose au président Grant d'échanger mille femmes blanches contre autant de chevaux afin d'aider les siens à intégrer « le ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes