Dans les pasde Modiano

Dans les pasde Modiano

Perdue de vue, une amie reparaît dans la rubrique des faits divers.Un récit entre souvenirs et enquête.

Federica Ber. Son nom s'étale sur la couverture comme si le roman devait être rempli d'elle. Or, non : elle est justement une sorte d'absente, un fantôme, d'autant plus fascinant qu'on en sait peu sur son compte. Le narrateur l'a rencontrée jadis à Paris ; ils ne vécurent pas une histoire d'amour, plutôt une amitié poussée. Imprévisible et aventureuse, elle l'entraînait dans des jeux inattendus, comme passer la nuit sur les toits, singer les passants dans les parcs. Puis elle repartit en Italie et ne fit plus parler d'elle. Vingt ans plus tard, il tombe sur son nom dans les faits divers : elle serait mêlée à la mort d'un couple d'architectes...

Il n'est guère besoin de tourner beaucoup de pages pour être happé dans l'atmosphère modianesque de ce roman, mélange de souvenirs et d'enquête, du passé au présent. Mark Greene parsème sa prose de remarques saisissantes sur le temps qui passe, sur le souvenir mythifié des époques révolues, etc. : phrases apparemment très simples et p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article