Dans les pas de Kessel

Dans les pas de Kessel

L'auteur fait l'objet de recueils plantureux : ils confirment notamment son art du reportageet du récit de voyage, d'Agadir à Macao.

Il est des destins qui m'ont fait rêver, qui m'ont fait agir, qui m'ont mis en route et qui, réveillant par une sorte de bienveillance des souvenirs personnels, m'accueillent continûment dans leur rêve. Quand je pense à Joseph Kessel, c'est un déferlement de sensations complices, de contrées partagées, d'engagements qui tiennent du coup de coeur, voire du coup de sang. Avec lui, ma défiance innée pour tout ce qui s'apparente au journalisme est instantanément balayée tant il domine de la tête, des épaules et du verbe une corporation qui compte plus de faisans que d'aigles, ou, pour aborder d'emblée à l'un de ses terrains de prédilection, plus de petits chacals que de lions.

J'ai pourtant attendu longtemps avant de le relire. Peur sans doute de ne pas retrouver l'élan, l'emballement même de mes 12-13 ans, quand mon père, qui avait obtenu son brevet de pilote aux Ailes populaires ardennaises, avait placé d'autorité entre mes mains la biographie de Mermoz et Vent de sable, le réc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes