Dans le ventre de la baleine

Dans le ventre de la baleine

La genèse de Moby Dick passe par l'expérience propre de Melville ainsi que par une collecte d'emprunts et des récits véridiques. Anatomie d'un mythe de la littérature.

Au commencement était la baleine. Quand Herman Melville naît à New York le 1er août 1819, les États-Unis et l'Europe s'éclairent à l'huile de baleine. Et cette première moitié du XIXe siècle voit l'apogée de la chasse à la baleine, où la flotte américaine occupe le premier rang mondial, sillonnant les océans pendant des campagnes qui duraient en moyenne trois ans. Il y a bien des marins dans la famille Melville (paternelle) ou Gansevoort (maternelle), mais ce sont des militaires plutôt que des harponneurs ou des capitaines au long cours. Pourtant, l'enfance et l'imaginaire du jeune Melville sont bercés par les voyages pour affaires de son père, Allan, et les ouvrages illustrés où figuraient baleines et monstres marins qu'il lui rapportait, ainsi que par les récits du capitaine Frederick Marryat, véritable pionnier de la littérature américaine. Mais il serait erroné de parler chez Melville d'une vocation de marin ou d'un appel impérieux de la mer. Celle-ci n'aura été qu'un pis-aller, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard