Dans la tradition des polémistes

Dans la tradition des polémistes

« Même si tout nous oppose, je ne suis pas un auxiliaire de justice. »

Mon cher Maurice,

Accordons nos arrière-pensées, comme l'écrivait le général de Gaulle. Par ses excès, tu penses qu'Éric Zemmour est infréquentable, raciste et homophobe. Moi, je le considère comme l'une des incarnations de la tradition des polémistes français. Ton maître dans ce registre fut Jean-François Kahn. Le mien, Philippe Tesson. Toute leur vie, ces grands patrons de presse ont cultivé l'excès. Même s'il y eut, chez JFK, une période beaucoup plus classique de grand reporter à L'Express. Je ne suis pas à une contradiction près car j'ai dévoré Tesson tout en lisant religieusement Le Nouvel Observateur de Claude Perdriel et Jean Daniel. J'accueille Zemmour car, apprenti nietzschéen, je crois que nombre d'indignés sont des menteurs patentés. Et actuellement les professeurs de morale pullulent, structurés par les réseaux sociaux. Récemment, confronté à Marlène Schiappa, Éric n'abandonna pas ses convictions antiféministes mais dut reconnaî ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article